10 ans de Routes Nomades : un disque d’anthologie, une création et une tournée

La création et la tournée

Afin de présenter, augmenter et améliorer les connaissances sur l’art du khöömii à un large public, dans le cadre de l’édition du disque d’Anthologie du khöömii mongol (à paraître en janvier 2017), une création et une tournée ont eu lieu au printemps 2016.

Engageant 12 artistes mongols invités, cette tournée de deux mois en Europe est le reflet direct de l’esprit de l'Anthologie. Une tournée de cette envergure consacrée au khöömii mongol est la première du genre. Les musiciens réunis pour l’occasion sur la même scène sont des détenteurs du khöömii, des musiciens professionnels féminins et masculins, des maîtres légendaires et des jeunes étoiles montantes, qui offriront un moment passionnant de découverte des aspects riches et variées de la pratique du chant diphonique mongol.

À travers les concerts et les ateliers d'accompagnement, concerts-conférences et rencontres dans le cadre de la tournée, le public a pu découvrir et apprécier les différentes techniques vocales et leurs répertoires, le rapport du khöömii à la nature, divers instruments d'accompagnement, les styles et les techniques de khöömii, les sensibilités rurales et urbaines ainsi que des innovations.

Par ailleurs, afin de présenter la diversité des techniques vocales et du répertoire traditionnel mongol, nous avons invité exceptionnellement une chanteuse de chant long (urtyn duu) et une joueuse de vièle cheval (morin khuur).

Biographies des musiciens

Sengedorj Nanjid Odsüren Baatar Tserendavaa Dashdorj Ganzorig Nergüi Amartüvshin Baasandorj Davaajav Rentsen Papizan Badar Batsükh Dorj Toivgoo Ejee Ösökhjargal Pürevsüren Khulan Navaandemberel Erdenetsetseg Khenmedekh

Sengedorj Nanjid

Sengedorj Nanjid

Naissance

1948, commune de Chandmani, province de Khovd. Ethnie Khalkh.

Parcours diphonique

Autodidacte, par l’écoute et l’imitation des diphoneurs de son entourage, notamment le maître Sundui. Depuis la fin des années 1970, il joue dans le monde entier. Retraité depuis 2009, il a fait sa carrière au théâtre dramatique de la ville de Khovd.

Pratique musicale

Trois techniques de chant diphonique : kharkhiraa (khöömii profond, khamryn kharkhiraa (khöömii profond nasalisé), et shingen khöömii (khöömii clair), luth tovshuur, flûte tsuur.

Particularité

Le «khöömii baryton» est le nom qu’il donne à son style personnel. Il enseigne le khöömii à un nombre restreint d’élèves, chez lui.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
  • Dörvön Berkh, Four Shagai Bones, Masters of Mongolian Overtone Singing (PAN 2100, 2010, Pan Records)
  • Mongolie, Chants et Morin Khuur (C 560224, Ocora Radio France, 2009)
  • Where Rivers and Mountain Sing. Sound, Music, and Nomadism in Tuva and Beyond, (2006, Bloomington, Indiana University Press)
  • Tungalag Buyant (MOCN-0202, 2002, Japon)
  • Mongol Nutgiin Calxi (MOCN-0102, 2001, Japon)
  • The spirit of the steppes: Throat-singing from Tuva and beyond (Nascente NSCD 058, 2000, Londres)
  • Jargalant Altai. Xoomii and other vocal and instrumental music from Mongolia (Pan 2050CD, 1996, Pan Records)
  • Mongolie: Musique et chants de l'Altai (Orstom-Selaf Ceto 811, 1986, Paris)
Références

Théâtre de la Ville, Scène nationale d'Orléans, Musée du quai Branly, Amphi-Opéra Opéra de Lyon, Opéra de Lille, Festival Les Orientales, Festival Le Rêve de l’Aborigène, Semaine de la Mongolie en Flandres, Musée des Arts Asiatiques de Nice...

Odsüren Baatar

Odsüren Baatar

Naissance

1949, commune d'Aldarkhaan, province de Zavkhan. Ethnie Khalkh.

Parcours diphonique

Après avoir appris les chants de louanges magtaal, il s'est orienté vers le chant diphonique qu’il aurait appris avec S. Myagmar. Son activité est essentiellement l’enseignement, mais il participe à plusieurs concerts internationaux.

Pratique musicale

Douze techniques de khöömii, dont certaines sont de son invention: khargia khöömii (khöömii profond), gilsen khöömii, tsuurai khöömii (khöömii écho), üyelzsen tsuurai khöömii (khöömii écho trillé), shuluun tsuurai khöömii (khöömii écho droit), khamryn tsuurai khöömii (khöömii nasalisé droit), dorgio khöömii (khöömii gargarisé), kherkheree khöömii, isgeree khöömii (khöömii sifflé), dangildax khöömii (khöömii rythmique monosyllabique), doshgiraa khöömii (khöömii labial vibré) et khosmoljin khöömii (khöömii combiné), vièle ekel, luth tovshuur, guimbardes khulsan khuur (en bambou) et tömör khuur (en métal).

Particularité

Premier enseignant du chant diphonique au sein des établissements de l'éducation supérieure en Mongolie (Université Nationale de Mongolie, Université d’Arts et de Culture d'Oulan-Bator). Il enseigne le khöömiirégulièrement en Bouriatie (Russie), en Mongolie-Intérieure (Chine) et en Europe lors de ses concerts internationaux. L'un de premiers diphoneurs à enseigner aux femmes.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
  • Dörvön Berkh, Four Shagai Bones, Masters of Mongolian Overtone Singing (PAN 2100, 2010, Pan Records)
Références

Théâtre de la Ville, Scène nationale d'Orléans, Musée du quai Branly, Amphi-Opéra Opéra de Lyon, Opéra de Lille, Festival Les Orientales, Festival Le Rêve de l’Aborigène, Semaine de la Mongolie en Flandres, Musée des Arts Asiatiques de Nice...

Tserendavaa Dashdorj

Tserendavaa Dashdorj

Naissance

1954, commune de Chandmani, province de Khovd. Ethnie Khalkh.

Parcours diphonique

Apprentissage dans le cadre pastoral par l’imitation de ses maîtres et modèles. Depuis les années 1980, il joue dans le monde entier.

Pratique musicale

Sept techniques de khöömii: uruulyn khöömii (khöömii de lèvres), tagnain khöömii (khöömii de palais), bagalzuuryn khöömii (khöömii de gorge), khamryn khöömii (khöömii nasalisé), tseejnii khöndiin khöömii (khöömii de poitrine), khargia khöömii (khöömii profond), et khosmoljin khöömii (khöömii combiné), luth tovshuur, vièle cheval morin khuur et vièle ekel.

Particularité

Créateur de la technique khosmoljin dans la tradition khöömii. Membre du groupe "Jargalantyn tsuurai" (avec Davaajav), l’un des premiers ensembles du khöömii en Mongolie. Il est parmi les rares diphoneur à avoir conservé un mode de vie nomade et une pratique professionnelle du chant diphonique. Il transmet sa tradition à ses enfants, aux nomades de sa région, ainsi qu’à de nombreux étrangers sur place et lors de ses tournées. L'un de premiers diphoneurs à enseigner aux femmes.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
  • Dörvön Berkh, Four Shagai Bones, Masters of Mongolian Overtone Singing (PAN 2100, 2010, Pan Records
  • Tserendavaa & Tsogtgerel, Chants diphoniques de l’Altaï mongol, (Buda Musique, 2008, Paris)
  • Mongolian Music, Dance, and Oral Narrative (C. Pegg, University of Washington Press, 2001)
  • Chandman’Song, Traditional Mongolian melodies sung in Khoomii (overtone singing), (Amina Records TS001, 2001, Mongolie)
  • Mongolia, Living music of the steppes, instrumental music and song from Mongolia (Multicultural Media MCM 3001, JVC 1997, Japon)
  • Jargalant Altai. Xoomii and other vocal and instrumental music from Mongolia (Pan 2050CD, 1996, Pan Records)
  • Mongol Music, Various artists (Cassette de la Radio Nationale Mongole)
  • Music and song of Mongolia Live at Cambridge, Various artists (Cassette Global Arts GA1, 1988, UK)
  • Music from Mongolia, Live at the Asia Society, Various artists (Cassette, 1987, USA)
  • Musique et chants de tradition populaire Mongolie, Various artists(Grem G7511, 1985)
Références

Musée du quai Branly, Amphi-Opéra Opéra de Lyon, Opéra de Lille, Festival Les Orientales, Festival Les Escales, Festival Le Rêve de l’Aborigène, Festival Les Nuits de la Voix, Semaine de la Mongolie en Flandres, Musée des Arts Asiatiques de Nice...

Ganzorig Nergüi

Ganzorig Nergüi

Naissance

1974, commune de Züünkharaa, province de Selenge. Ethnie Khalkh.

Parcours diphonique

Autodidacte, à partir de 15 ans en écoutant la radio et les enregistrements de certains maîtres, dont Sundui et Ganbold. Membre fondateur de l'ensemble Altaï-Khangaï

Pratique musicale

Plusieurs techniques du khöömii : uruulyn khöömii (khöömii de lèvres), bagalzuuryn khöömii (khöömii de gorge), khamryn khöömii (khöömii nasalisé), kharkhiraa (khöömii profond), luth tovshuur, vièle cheval morin khuur, flûte tsuur, guimbardes khulsan khuur (en bambou) et tömör khuur (en métal). Musicien professionnel.

Particularité

Tourné vers la composition des louanges magtaal, avec de nombreuses innovations apportées à la technique diphonique.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
  • Ongod (Full Rhizome - Buda Musique, 2013)
  • Dörvön Berkh, Four Shagai Bones, Masters of Mongolian Overtone Singing (PAN 2100, 2010, Pan Records)
  • Mongolie, Chants et Morin Khuur (C 560224, Ocora Radio France, 2009)
  • Naadam, (autoproduction, 2006, Oulan-Bator)
  • Melodious Tree, (AKA09001, autoproduction, 2000, France)
  • Gone with the Wind. Songs of mongolian steppes, Window to Europe (WTE CD002, 1998, Hollande)
  • Naariits Bülye Let’s Dance. Mongolian khuuryn tatlaga, (Pan 2061, 1997, Pan Records)
Références

Carnegie Hall, Festival de Fès des musiques sacrées du monde, Festival Détours de Babel, Festival Mawazine, Divan du Monde, Planètes Musiques, Ateliers d’Ethnomusicologie, Musée du quai Branly, Amphi-Opéra Opéra de Lyon, Opéra de Lille, Festival No Border…

Amartüvshin Baasandorj

Amartüvshin Baasandorj

Naissance

1976, commune de Chandmani, province de Khovd. Ethnie Khalkh.

Parcours diphonique

Apprentissage du khöömii avec son père Baasandorj, son frère ainé Tömör et ses oncles Ganbold et Gereltsogt. Diphoneur professionnel de l'ensemble Egschiglen en Allemagne.

Pratique musicale

Cinq techniques de chant diphonique: kharkhiraa (khöömii profond), shakhaa khöömii (khöömii pressé), nariin khöömii (khöömii aiguë), khamryn khöömii (khöömii nasalisé), khosmoljin khöömii (khöömii combiné), luth tovshuur, vièle cheval morin khuur.

Particularité

Détenteur du khöömii de la lignée directe du maître Ganbold et de son frère Gereltsogt, il est reconnu par la finesse et l’élégance de son khöömii.

Discographie
  • Anthologie du chant diphonique mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
  • Kyriakos Kalaitzidis et En Chordais, The Musical Voyages of Marco Polo (World Village, Harmonia Mundi, 2014)
  • Bishirtugei, ayuutugai (autoproduction, 2009, Oulan-Bator)
  • Egschiglen, Gereg (HE 17, 2007, Heaven and Hearth)
  • La route musicale de la Soie, The Musical Silk Road (AC10, 2004, Accords Croisés)
  • Egschiglen, Zazal (HE10, 2004, Heaven and Hearth)
  • Egschiglen, Sounds of Mongolia (EUCD 1652, 2001, Arc Music)
Références

Festival Musiqat, Mediterranuoro e dintorni Festival, Prix Creole Bavaria, Universal Forum of Cultures Barcelona, Festival Millau, Full Colour Festival, WOMEX Essen, Olympiahalle München, WOMAD Festival Reading, IOV Festival Carrara…

Davaajav Rentsen

Davaajav Rentsen

Naissance

1952, commune de Chandmani, province de Khovd. Ethnie Khalkh.

Parcours diphonique

Initiation avec son frère ainé Namjil et le grand maître Sundui. A joué dans nombreux pays. Il transmet le khöömii à ses deux fils, sa communauté et quelques élèves étrangers.

Pratique musicale

Plusieurs techniques du khöömii : tseejnii khöndiin khöömii (khöömii de poitrine), nariin khöömii (khöömii aigu), khargia khöömii (khöömii profond), khamryn khöömii (khöömii nasalisé), luth tovshuur.

Particularité

Membre du groupe "Jargalantyn tsuurai" (avec Tserendavaa), l’un des premiers ensembles du khöömii en Mongolie. Berger, il est parmi les rares diphoneurs à avoir conservé un mode de vie nomade et une pratique professionnelle du chant diphonique.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
  • Jargalant Altai. Xöömii and other vocal and instrumental music from Mongolia (PAN 2050CD 1996, Pan records).
Références

Plusieurs éditions du Festival national des arts traditionnelles en Mongolie et des concours du khöömii au niveau national et international.

Papizan Badar

Papizan Badar

Naissance

1957, commune de Tsengel, province de Bayan-Ölgii. Ethnie Touva.

Parcours diphonique

Apprentissage autodidacte, inspiré par Baldan, un doyen de sa communauté.

Pratique musicale

Plusieurs techniques de khöömii touva : uulyn kharkhiraa (khöömii profond de montagne), khöömii, isgeree (khöömii sifflé), ayany khöömii (khöömii de voyage), golyn khöömii (khöömii de rivière), flûte tsuur, luth tovshuur, vièle ekel. Luthier.

Particularité

Représentant du chant diphonique touva en Mongolie, il enseigne le khöömii et les instruments traditionnels aux enfants de l'école secondaire de son village et aux adultes.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
Références

Plusieurs éditions du Festival national des arts traditionnelles en Mongolie et des concours de khöömii au niveau national et régional.

Batsükh Dorj

Batsükh Dorj

Naissance

1990, commune de Tsengel, province de Bayan-Ölgii. Ethnie Touva

Parcours diphonique

Initié par Papizan, apprentissage avec son frère ainé Bütemj, puis développement à l'écoute des enregistrements. Diplômé du collège de musique de la République Touva.

Pratique musicale

Plusieurs techniques de khöömii, en styles mongol et touva : khöömii, isgeree (khöömii sifflé), kharkhiraa (khöömii profond), ezengileer, borbagnadyr, vièle ekel, luth tovshuur.

Particularité

Enseigné la musique à l'école secondaire de son village jusqu’au 2014. Actuellement travaille comme mineur. Luthier.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
Références

Nombreux festival et concours des arts traditionnels, concours national et régional de khöömii.

Toivgoo Ejee

Toivgoo Ejee

Naissance

1957, commune de Züüngovi, province d'Uvs. Ethnie Bayad.

Parcours diphonique

Apprentissage autodidacte, travaillé pendant 30 ans en tant que soliste de chant diphonique au Théâtre dramatique d'Uvs. Diphoneur professionnel qui transmet le khöömii à des nombreux élèves. Membre fondateur de l'ensemble Altai Khairkhan. Tournées en Europe.

Pratique musicale

Plusieurs techniques de khöömii : kharkhiraa (khöömii profond), zadgai kharkhiraa (khöömii profond ouvert), bituu kharkhiraa (khöömii profond fermé), isgeree khöömii (khöömii sifflé), luth tovshuur.

Particularité

Dénommé "Le roi de la respiration " en Mongolie, il est reconnu pour être le diphoneur au souffle le plus long. L'un de premiers diphoneurs à enseigner aux femmes.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
  • Whistle in the Wind, Mongolian Overtone Singing, ensemble Altai Khairkhan, (Window to Europe/Noord Azië Instituut Tengri, 2003)
Références

Plusieurs éditions du Festival national des arts traditionnelles en Mongolie et des concours du khöömii au niveau national. Tournées internationales.

Ösökhjargal Pürevsüren

Ösökhjargal Pürevsüren

Naissance

1973, Oulan-Bator, capitale de Mongolie.

Parcours diphonique

Apprentissage avec Odsüren (sa deuxième élève féminine). Depuis 2001, avec l'ensemble Khukh Mongol, elle joue dans le monde entier.

Pratique musicale

Plusieurs techniques du khöömii : isgeree khöömii (khöömii sifflé), kharkhiraa khöömii (khöömii profond), isgereetei kharkhiraa (khöömii sifflé au khöömii profond), khamryn khöömii (khöömii nasalisé), luth tovshuur.

Particularité

La seule diphoneuse mongole qui représente le khöömii en Europe, elle a fondé « Khatan », groupe féminin de musique mongole. Diphoneuse professionnelle résidante en Allemagne.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
  • Best of Khukh Mongol Folk Art Ensemble (autoproduction)
  • Khukh Mongol, Minii nutag (LC 12455, 2004, 5Special)
  • Khukh Mongol, Chinggis Khaan (autoproduction, 2002, Allemagne)
Références

Tournées internationales.

Khulan Navaandemberel

Khulan Navaandemberel

Naissance

1989, commune de Yeröö, province de Selenge. Ethnie Khalkh.

Parcours diphonique

Diplômée de l’Université d’Arts et de Culture comme musicienne et professeur de musique. Joue dans les groupes Khukh Mongol et Khatan, elle a aussi travaillé avec le groupe Hosoo & Transmongolia.

Pratique musicale

Née dans une famille de musiciens traditionnels, elle a appris la cithare yatga et la vièle morin khuur depuis l’âge de 13 ans.

Particularité

Joue la vièle morin khuur de façon traditionnelle et dans le style de l’école actuelle standardisée. Son répertoire de joue de morin khuur est constitué de plus de 50 pièces.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
Références

Plusieurs festivals et scènes internationales en Corée du Sud, Chine, Allemagne, Suisse, Belgique, Pays-Bas, République Tchèque, Autriche, Suède, France et Italie.

Erdenetsetseg Khenmedekh • Photo: Sh Nomindari

Erdenetsetseg Khenmedekh

Naissance

1972, commune de Mandalgovi, province de Dundgovi. Ethnie Khalkh.

Parcours diphonique

Grandie dans une famille de chanteurs traditionnels, elle est imprégnée de la tradition du chant long dès l'enfance. Apprentissage formel du chant long avec Chuluuntsetseg à partir de 2000 à l'Université d'Arts et de Culture d'Oulan-Bator. Chanteuse à l’Ensemble académique national de musique et de danse de Mongolie et chanteuse d'Altan Urag, groupe pionner du courant ethno-rock en Mongolie.

Pratique musicale

Urtyn duu (chant long), bogino duu (chant court). Son répertoire d'urtyn duu est constitué de plus de 30 chants longs.

Particularité

Chanteuse de chant long depuis trois générations, elle se consacre à une recherche sur les aspects rares et anciens de sa pratique pour la restauration et la transmission des pièces.

Discographie
  • Anthologie du khöömii mongol, (Routes Nomades & Buda Musique, à venir)
  • Shanztai duunuud (autoproduction, 2015, Oulan-Bator)
  • Once upon a time in Mongolia (autoproduction, 2010, Oulan-Bator)
  • Mongol, BO du film du même nom, (autoproduction, 2010, Oulan-Bator)
  • Nation, (autoproduction, 2010, Oulan-Bator)
  • Blood (autoproduction, 2009, Oulan-Bator)
  • Hypnotism (autoproduction, 2008, Oulan-Bator)
  • Made in Altan Urag, (autoproduction, 2006, Oulan-Bator)
  • Unaga töröv, A foal’s been born, (autoproduction, 2004, Oulan-Bator)
Références

Tournées internationales, théâtre du Bolchoï, siège de l'UNESCO, Festival Fuji Rock, Plenitude World Music Festival, plusieurs bandes originales de films (Khadak, Mongol, Marco Polo).

 

Vidéos

Anthology of Mongolian Khöömii tour

Papizan & Batsükh